Percussions, Programmation, Composition

Dès la fin des années 70, il s’oriente vers les musiques actuelles, en participant à diverses formations : Hellébore, Néo museum, Szentendre, Look de bouk, Officer .

Il poursuit ensuite son parcours par des compositions de style plus rock avec le collectif  Soixante Etages.

Il débute son travail solo en 1987, sous le nom de Jagger Naut. Il aborde ainsi les percussions électroniques, le sampling et la technologie Midi, exploitée par la suite dans le spectacle La colonie, adapté d’une nouvelle de Franz Kafka ; ainsi que dans deux spectacles chorégraphiques de la compagnie Adrien et les muses.

Pratiquant l’improvisation totale avec les ensembles Idiome 1238 et Idiome 623, il est également fondateur en 1994 du trio de Power rock Etage 34 en compagnie de Olivier Paquotte et de Dominique Répécaud. 

En 96, sous le titre générique de Grovers Mill, il écrit un spectacle pour quintette de percussions, créé sur scène avec le Quatuor Hélios.

En 2000, il conçoit l’espace sonore de l’installation multimédia Ipso Factory avec le plasticien Arnaud Paquotte et la vidéaste Véronika Petit. 

En 2004, avec la compagnie L’Escabelle, il participe au spectacle de cabaret théâtre Le banquet des aboyeurs sur un texte d’Eugène Durif. 

Collaborateur régulier de la formation Art Zoyd depuis la création de Armageddon en 2004. Il participe, par la suite, aux spectacles suivants : Les magasins réunis, Métropolis, Le champ des larmes, La chute de la maison Usher, Kairo, Les Particules Noires, L’homme à la caméra, Trois rêves non valides, Vampyr ; Fleuves de lumière et Les Portes du Futur, spectacles pyrotechniques événementiels du Groupe F. 

De 2005 à 2010, il compose pour trois spectacles de la chorégraphe Danielle Gabou au sein de la compagnie Sans sommeil : Double culture en compagnie de Mathieu Chamagne, Décalage et = Décalage.

2006, il fonde la version ‘live’ de Jagger Naut avec la création de DeKad, bilan de vingt années de parcours, avant d’envisager la composition de Kaydara, gravé sur CD en 2009.

De 2006 à 2013, avec le collectif Art Sonic, il motive une suite d’actions musicales : Poder Loops, Le Flux Parade, Instants Captés , Les Archers ; ainsi que Les Nouveaux Patrimoines, relecture de compositions du XX° (Interface de Heldon, Drastic Remix de Rhys Chatham, Marco Polo’s Argali d’Elliott Sharp, Drumming de Steve Reich).

En 2007, sous l’impulsion d’Annik Meschinet pour la compagnie Rouge Malice, il écrit la musique du spectacle Passion, ainsi que l’environnement sonore du spectacle Spoont en 2008 et participe également à Trans’ en 2012,  Vied' Valises en 2014.

 

Depuis 2008, il se produit sous le pseudonyme de Teck Nicky dans une prestation solo de musique électro.